English French
Ce site a été modifié le Samedi 07 Avril 2018 à 18:46 !!!

Projets éoliens

Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 
EOLIENS

parcs éoliens raccordable au réseau d'électricité national

¬ Parc éolien de Saint Louis

Le projet éolien a été conçu dans le cadre d'un partenariat entre le Conseil Régional de St Louis, les Communautés rurales de Gandon et Mpal et la Société C3E pour promouvoir l'utilisation des ressources naturelles locales de la Région. Les autres partenaires à l'origine du projet sont la Région Midi-Pyrénées (France), la société CEGELEC (Toulouse) et l'Agence Française de Développement (AFD).
Depuis 4 ans, CEGELEC, C3E et leurs partenaires étudient donc la faisabilité de l'implantation d'éoliennes en vue de la production d'électricité pour le réseau, sur la zone côtière de la Région de St Louis.

Après des études préliminaires réalisées en 2004/2005, des études complémentaires ont débuté sur financement de l'AFD. Cette présente note a été réalisée pour faire le bilan de l'ensemble des actions menées dans le cadre des études complémentaires visant le développement du projet de parc éolien de la région de Saint Louis. En plus des études techniques, elle fait le point de nos investigations sur les aspects réglementaires à mettre en place pour le développement du secteur des énergies renouvelables mais aussi l'intérêt que peut avoir un promoteur privé à investisseur dans une telle opération. 
Nous rappelons que les études techniques complémentaires devaient comporter les trois volets ci -dessous :

 

  • Études de vent
    • Atlas de l’énergie éolienne
    • Sélection de 2 sites
    • Mesures pendant 12 mois
    • Micro sitting et détermination du productible
  • Étude géotechnique
    • Sondages
    • Pré dimensionnement des fondations
  • Risques environnementaux
    • Étude ornithologique
    • Étude des risques liés à la nature du sol

 

Les travaux ont été réalisés sous la supervision d'un comité de pilotage qui a validé toutes les étapes franchies par le projet lors des réunions organisées à Dakar ou à Saint Louis. Ce comité de pilotage est composé :

  • Du Ministère de l'Énergie ; 
  • De la Direction de l'Énergie ;
  • Du Conseil Régional de St Louis ;
  • De l'Agence Régionale de Développement ;
  • De la Direction de l'Environnement ;
  • De la SENELEC ;
  • De l'Agence Française de Développement ;
  • Du SPIDS (Syndicat des Professionnels de l'Industrie et des Mines du Sénégal) et ;
  • De la SOCAS

 Sur le plan éolien, le rapport démontre bien que le potentiel éolien de la zone est confirmé. Le vent ne constitue pas une contrainte pour l'installation du parc éolien. Bien que de vitesse moyenne, il existe dans le monde des machines qui peuvent tourner sur ces caractéristiques de vent. Le projet cible une éolienne adaptée aux vents faibles ayant une hauteur de tour de minimum de 55 m et un diamètre de rotor de 58 m avec t une puissance nominale comprise entre 850 kW et 1 MW
L'atlas de vitesse et celui des puissances ci dessous, montrent une moyenne de vitesse de 6,10 m/s et de puissance de 179 W/m². Sur cette base nous avons recherché à optimiser la position des éoliennes sur des emplacements meilleurs que la moyenne.

Atlas vitesse parcs éoliens
   Atlas des vitesses à 55 m   

 

Atlas puissance parcs éoliens
   Atlas des puissances à 55m   

  

  Compte-tenu des études déjà réalisées par C3E et CEGELEC, les étapes nécessaires à la poursuite du développement sont :

  • Détails techniques et juridiques concernant le raccordement au réseau SENELEC
  • Finalisation du contrat d'achat avec SENELEC
  • Plans définitifs (éoliennes, accès, réseaux...)
  • Obtention d'un Permis de Construire
  • Déclaration d'exploiter au titre du Code de l'Environnement
  • Licence de production délivrée par le Ministre de l'Énergie sur avis de la CRSE
  • Dossier APIX
  • Procédure MDP (crédits-carbone)
  • Études de sol complémentaires, dimensionnement des fondations
  • finalisation du business plan.

 

¬ Autres sites envisagés pour des parcs éoliens

   Mont-Rolland (6 x 2,5 km)   
Mont-Rolland situé dans la région de Thiès

 

Le site localisé sur la falaise de Thiès, point le plus haut de la région. Le classement de la forêt sur la zone ne serait pas contraignant selon le service des eaux et forêts et dans l'attente des conclusions d'une étude d'impact.

D'autres contraintes prévisibles ont été identifiées par la présence militaire autour du site :

  • Un terrain militaire au sud de la zone en partie destiné au stockage d'explosif.
  • Un projet de centre d'entrainement au tir à l'ouest de la zone (en contrebas de la falaise)
  • Un aérodrome au sud, au camp militaire.

 

Ces contraintes ne semblent pas être de nature à freiner le projet mais devraient être prise en compte par des mesures à définir avec les autorités compétentes.

Les autorisations pour faire les études de vent sont obtenues de la direction des eaux et forêts Mboro –Taiba (6 x 3 km)

Site Mboro/Darou khoudoss

 

Le site de Mboro/darou khoudoss est situé à 10 km de la côte, et à 20 km du poste de la SENELEC sis à Tobène

couverture vegetaleLe couvert végétal est caractérisé par des arbustes de 2 m maximum.

Darou Khoudouss : 90 / 15 KV.

Les possibilités de raccordement semblent très bonnes. Par ailleurs, les phosphates de Taïba pourraient abriter pour leurs propres besoins un parc éolien jusqu'à 20 MW

 Pour le site Darou Khoudoss/ Mboro il peut abriter jusqu'à 70 MW. Le projet de convention de concession des terres est rédigé et soumis aux autorités locales !

¬ Eoliens décentralisés

...Une approche Urbaine d'abord : la version privée
Il s'agit de mettre à la disposition des futurs clients, propriétaires de maisons individuelles, des machines de petites puissances mais pouvant suffire à la satisfaction de leur besoin énergétique et ce en alternative à la fourniture de l'énergie électrique faite par la SENELEC et qui est marquée du sceau de l'insuffisance. Des ruptures dans la distribution de cette énergie conventionnelles sont fréquentes surtout en période de chaleur où la demande est forte.
Le projet se déroulera dans un premier temps le long de la côte ouest de la région de Dakar sur la frange maritime située entre Yoff et CAMBERENE. Le potentiel éolien de la zone (YOFF/CAMBERENE) semble très élevé, nous avons démarré depuis le mois de Février 2009 des mesures de vent à plus de 20m au dessus du niveau de la mer pour confirmer ce potentiel.
Parallèlement des enquêtes ménages centrées sur les consommations électriques, le niveau de revenu et les besoins de sécuriser la fourniture énergétique seront menées systématiquement dans toutes les maisons situées le long de cette frange maritime.

...Rurale par la suite : une version ERIL
Dans un second temps cette approche décentralisée pourra servir de support à un programme ERIL dans une zone rurale comme DAROU KHOUDOSS dans la région de Thiès.
Le principe proposé par C3E est :

  • l'électrification des villages au bord de la route des Niayes et qui sont situés à l'extrémité sud-ouest de la Communauté Rurale. Leur concentration et la proximité du réseau (Noto) plaide pour le raccordement par extension de ligne MT.

  • l'électrification des villages situés à proximité de l'océan. Leur petite taille et la distance au réseau plaide pour des systèmes décentralisés. C3E choisira dans ce cas la solution par énergie éolienne.
   Raccordé réseau    
Programme ERIL Darou Khoudoss à Thiès

Comme pour tout programme d'électrification, il y aura une mutualisation des coûts, entre ceux plus faibles des zones raccordables en extension du réseau MT qui concernent la grande majorité des abonnés (80%), et les coûts plus élevés des zones isolées qui concernent une minorité d'abonné(20%).
Pour faire cette mutualisation, il faut considérer l'ensemble des 8 villages, subdivisés en 3 ERILs (A, B & C) pour satisfaire la limite des 200 abonnés / ERIL.

De plus, les distances au réseau, en MT, ne sont pas déterminées pour chaque village pris séparément, mais ce sont les distances qui permettent d'aller d'un village au suivant.
Pour les distances en BT, on a considéré 15 m par abonné pour le village le plus concentré (Sao), et 20 m par abonné pour les autres villages.

Les lampadaires pour l'éclairage public seront de technologie solaire.

ERIL

A

B

C

type

MT

MT

MT + éolien

villages

Sao

Sao Nekh Peul

Moudjiguene

 

 

Merina Samb

Weuta

 

 

Ndiop Sao

Ndeune

 

 

 

Khondio

habitants

6000

5000

3000

abonnés

200

200

200

 

Enfin, sur les 8 villages, 3 d'entre eux (Weuta, Ndeune, Khondio), regroupés dans l'ERIL C avec le village de Moudjiguene, seront électrifiés par centrale éolienne + mini-réseau.

Une centrale éolienne est constituée par :

  • une armoire de gestion de l'énergie
  • une batterie d'accumulateurs
  • des aérogénérateurs
  • un groupe diesel d'appoint 

Dimensionnement sommaire (pour un village de 40 foyers) :

40 foyers, consommant chacun 700 Wh / jour en moyenne (en tenant compte des usages collectifs) : total 28 000 Wh / jour.

Pour un vent de 5 m/s, cette énergie peut être produite avec une puissance éolienne de 10 kW.

Les batteries doivent avoir une capacité d'une demi-journée, pour optimiser le nombre de cycles charge/décharge et la fréquence de démarrages du groupe diesel, soit : 14 000 Wh.

L'armoire de gestion assure la fourniture d'une électricité de bonne qualité au mini-réseau, à 230 V et 50 Hz. Sa puissance permet de passer les pics de consommation, en tirant sur les batteries. L'armoire commande le démarrage du groupe diesel lorsque le niveau de charge des batteries descend en dessous d'un seuil prédéfini.
Le système doit être modulaire pour pouvoir être adapté à la taille de chaque village. De plus si par rapport à l'installation initiale il faut raccorder d'avantage d'abonnés, on pourra ainsi augmenter la puissance éolienne, ajouter des batteries... et même connecter en parallèle des champs de panneaux PV (voir figure ci-dessous).

Centrale Eolienne

Figure : documentation SMA – armoires Sunny Island (http://www.sma-france.com/fr)

Vous etes ici : Projets Projets Eolien Projets éoliens