English French
Ce site a été modifié le Jeudi 17 Mai 2018 à 15:42 !!!

ÉNERGIE : 720 milliards FCfa investis depuis 2000

Envoyer Imprimer PDF

Agence senelecL’Etat du Sénégal a investi 720 milliards FCfa dans le secteur de l’énergie depuis 2000. Ce qui a permis de doubler la production et de dépasser le déficit structurel. Et des efforts sont en train d’être consentis tant au niveau des recherches qu’au niveau des investissements pour satisfaire davantage les consommateurs.

Il n’y a plus de déficit structurel concernant le secteur de l’énergie et le Sénégal n’est plus confronté à un problème de combustible. C’est l’assurance donnée hier par le Premier ministre, Me Souleymane Ndéné Ndiaye, à l’issue du Conseil interministériel consacré au secteur de l’énergie.

Selon le chef du gouvernement, l’Etat a dépensé, depuis 2000 à maintenant, 720 milliards Fcfa dans ce secteur. Ce qui a permis de passer d’une production de 300 à 700 mégawatts, rappelle-t-il. Cet investissement, poursuit le Premier ministre, s’est matérialisé par la construction de nouvelles centrales et le changement de machines dans d’autres afin de stabiliser le secteur. Toutefois, promet-il, les efforts vont se poursuivent dans ce domaine. Ainsi, les autorités misent sur la construction de deux centrales à charbon qui doivent permettre d’accroître la production énergétique.

Pour ce qui est de l’électrification rurale, le taux est passé de 6 à 23%, alors que l’objectif fixé est d’électrifier 850 villages d’ici à 2012 et d’atteindre un taux 50 % de l’objectif global. Une moitié sera faite par l’Agence nationale pour l’électrification rurale (Aser) et l’autre moitié, par la Senelec. L’objectif sera de toucher 6 millions de Sénégalais. L’ambition du président de la République, affirme le Premier ministre, est de mettre l’électricité dans la plupart des villages du pays pour lutter efficacement contre la pauvreté.

Et les autorités tiennent à la diversification des sources. Cela explique que les recherches pétrolière et gazière vont se poursuivre. Selon Me Souleymane Ndéné Ndiaye, le pétrole trouvé à la frontière avec la Guinée-Bissau sera exploité. A l’en croire, son potentiel se chiffre à un milliard de barils. Pour le gaz, il a soutenu que Petrosen va doubler la capacité de ses puits. Déjà, ce gaz est utilisé par la Senelec dans le cadre de sa production. Le Premier ministre a, également, annoncé l’option du gouvernement de promouvoir les énergies renouvelables, en particulier le solaire, avec la création d’une agence chargé de cette énergie. Par ailleurs, le Premier ministre est revenu sur les factures d’électricité et le gaz butane. « Dans les plans du gouvernement, il n’est pas prévu une hausse des factures d’électricité », a-t-il précisé. Seulement, à la condition qu’il n’y ait pas de perturbations des paramètres qu’ils ne contrôlent pas. Il faisait allusion au marché international. Le Sénégal ne produit pas de gaz butane, mais le gouvernement, dit-il, s’emploiera à maintenir les prix à un niveau raisonnable.

   Source : Seneweb « Le Soleil du 28/01/2010 »   

Vous etes ici : Actualités Revue de Presse ÉNERGIE : 720 milliards FCfa investis depuis 2000